• Challenge AZ 2016 : O comme Ordination

    Deux de ses tantes sont religieuses à Kérinou,

    une autre au Guatemala,

    Sœur Clément de Jésus est sa grande sœur Marguerite    

    Barbe BILIOU est sa mère.

    Jean Louis GOURIOU, le jardinier de Kérinou, est son père.

    Né le 12 janvier 1884 au petit-Kérinou à Lambézellec

    Il est prénommé Paul Joseph Marie.

    Il est le petit dernier de la famille

    Son éducation va faire l'objet d'une très grande attention de la part de toute la famille.

    Entouré de tantes et d'une sœur enseignantes, c'est tout naturellement qu'il se destine lui aussi à cette voie.

    Il étudie au Petit-Séminaire Saint-Vincent de Pont-Croix (29).

    A la grande joie de ses membres, une nouvelle vocation religieuse va voir le jour dans la famille 

    En 1909, Paul est ordonné prêtre.

    Il sera tout d'abord surveillant ou, comme on disait alors, préfet d'études à l'école Saint-Yves de Quimper.

     

     (Etat du diocèse de Quimper - site du Diocèse) 

     

    (Ouest-Éclair du 25/09/1909)

     

    Puis vicaire dans les communes de Mellac (29) et Irvillac (29) en 1910 et 1913.

    Mobilisé en août 1914, soldat-infirmier,  il est affecté à la 11e Section d’Infirmiers à l'hôpital temporaire d'Héricourt.

     

    En 1916, il est grièvement blessé.

     

      “ Le 20 mars 1916, par son sangfroid et sa présence d’esprit, a évité un grave accident, en prévenant des camarades travaillant à côté de lui, de l’explosion imminente d’une grenade, qui se trouvait dans le paquetage d’un soldat entrant à l’hôpital. A été luimême grièvement blessé ”.

    Signé le Général D.F.S. Mauger. Gabriel Pondaven, Le livre d’or du clergé pendant la guerre (19141919), Quimper, A. de Kérangal, 1919

     

     

    (Sources :  

    Pondaven Gabriel, “Le Livre d'or du clergé pendant la guerre (1914-1919),” Collections numérisées – Diocèse de Quimper et Léon)

     

     

    Puis il est fait prisonnier.

    En mars 1919, il est enfin démobilisé.

    Sa vie, qu'il désire vouer à Dieu, va enfin pouvoir reprendre son cours.

     

    (Archives familiales de Marie-France CHARTIER)

    (Paul Gouriou, Jean-Pierre Gouriou, Marie-Yvonne Gouriou, Marguerite Gouriou - Soeur Clément - et Marie-Louise Coualan)   

     

     

    Il est nommé vicaire à Carhaix (29) en 1920, au Faou (29) en 1927.

    1936 le trouve recteur de Lababan (29) ,1941, recteur de Plovan (29) et  1957, chapelain à Kerangoff en Plouzané.

    Puis en 1959 c'est l'heure de la retraite , Paul a 75 ans. Il rentre à la maison de Keraudren située à Brest.

     Paul GOURIOU, va s'y éteindre le 27 juillet 1974, il a  90 ans !  

     

    *********************

     

    Merci à ma cousine Marie-France pour la photo.

     

     Pour consulter le Livre d'Or du clergé et des congrégations

     de Pondaven Gabriel, “Le Livre d'or du clergé pendant la guerre (1914-1919),” Collections numérisées – Diocèse de Quimper et Léon,

     

    Marielle BATHANY-LE GOFF

      

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :