• G comme Germaine BATHANY, la mamie de Ronan

    Née 20 ans après Marie-Jeanne l'aînée des six enfants de d'Alain Marie BATANY et de Barbe Marie MARCHADOUR (sosa 14 et 15 de Ronan), et 9 ans après Thérèse l'avant dernière, la naissance de cette petite fille a dû créer une certaine surprise dans la famille.

    Germaine est donc la benjamine de sa fratrie. 

    Elle sera choyée par ses parents ainsi que par ses soeurs et son frère.

    G comme Germaine BATHANY, la mamie de Ronan

     

    Elle grandira à Cosquérou et passera de longues heures à jouer avec ses deux chats "Moumoute Saleton" et "Minouche Frilolette"  au grand désespoir de son frère Corentin qui ne supporte pas ces représentants de la race des félidés. 

    Ses chats ne la quittent pas, même pas la nuit et passent souvent la nuit sous son lit quand ce n'est pas dedans. 

    D'ailleurs une nuit, elle se réveille en sursaut car son lit bouge ou plutôt tangue, mais elle ne s'inquiéte pas pensant que c'est un des ses chats qui a réussit cet exploit. Le lendemain matin, elle apprendra que c'était un tremblement de terre.

    Toute la famille est alarmée lorsque qu'elle tombe bien malade car c'est la scarlatine. La fièvre la fera délirer et elle aura des hallucinations, en effet les éléphants roses ne courent pas les rues à Telgruc. Elle est mise en quarantaine, tous les objets qu'elle touche doivent impérativement être désinfectés.  Ne désirant pas que sa poupée soit détériorée par la désinfection, elle préfère s'en séparer jusqu'à sa guérison. Elle se met à découper des poupées de papier ainsi que les vêtements pour les habiller.

    La scarlatine est bientôt vaincue et elle peut retourner en classe.

    G comme Germaine BATHANY, la mamie de Ronan

     

    Elle est une excellente élève et collectionne les bons points.       

    Le 3 juin 1940, à 12 ans elle décroche le Certificat d'études primaires élémentaires. Puis, plus tard, ses parents décideront de lui faire faire une école de couture.

    C'est la deuxième guerre mondiale, Germaine suit les cours de l'école de couture. Un matin de 1945,  un travail particulier est demandé aux apprenties couturières. Il faut assembler trois bandes de tissus dans cet ordre : Bleu, Blanc, Rouge. Les jeunes filles rient et plaisantent, le format de l'ouvrage fait penser à des serviettes hygiéniques...

    Dans quelques semaines, Germaine et ses amies comprendront qu'elles ont œuvré pour la Résistance. Elles ont fabriqué des brassards.

    G comme Germaine BATHANY, la mamie de Ronan

                                    (Germaine BATHANY : rang  1 la n°3 assise à partir de la gauche)  

    Malgré son diplôme de couture, Germaine reste à la ferme de Cosquérou. Elle travaille avec ses parents, sa soeur Marie-Jeanne et son beau-frère Yvon LE THEO. Son père la déclare comme salariée à la Sécurité Sociale Agricole.

    Elle apprendra des années plus tard par une de ses soeurs que son institutrice, vu ses excellents résultats scolaires, avait proposé à ses parents qu'elle poursuive ses études afin de devenir enseignante. Mes grands-parents ont refusé ne désirant pas se séparer de leur petite dernière.  

    G comme Germaine BATHANY, la mamie de Ronan

    En 1962, son père décède. Germaine à presque 35 ans et elle vient de tomber amoureuse d'un militaire de carrière. Elle l'épousera en 1963.

    Mais ça c'est une autre histoire.... 

     ****************     

     Mes cousins et cousines se souviennent encore des mercredis après-midi chez Tante Germaine à Pen-Harden, elle leur donnait des cours de lecture et d'orthographe. Elle aurait été une très bonne institutrice.

    Je me souviens encore du premier jour où maman nous a appris à fabriquer ses fameuses poupées de papier et à créer des vêtements pour les habiller. Mes soeurs et moi avons passé des heures entières à jouer avec ces poupées.

    Mon goût pour la lecture, je le tiens d'elle.

    Et son petit-fils Ronan a hérité de son amour pour les chats. 

     

    Marielle BATHANY-LE GOFF

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 2 Juillet 2015 à 19:45
    Marion

    Très beau portrait

    2
    Samedi 11 Juillet 2015 à 00:31

    Merci de partager avec nous vos souvenirs et histoires familiales !


    J'adore la façon dont est redigée vos articles. Je vais m'empresser de lire la suite...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :