• I comme Indexation Collaborative

    Depuis le 9 novembre 2014, je participe, dès que j'ai un peu de temps, à l'indexation collaborative des fiches des Morts pour la France en 14/18 sur le site Mémoire des Hommes.

    Je désire donc rendre hommage au seul BATHANY originaire de Telgruc mort pour la France pendant la première guerre mondiale.

    Jean Pierre BATHANY est né à Telgruc le 12 décembre 1878, de Pierre BATHANY et de Marie Anne MARCHADOUR.   

    Il est le dernier né des sept enfants du couple. 

    Il exerce la profession de marin. En tant qu'inscrit maritime, ce n'est donc pas une surprise de le voir servir lors de la guerre à bord d'un bâtiment de notre marine nationale.   

    Jean Pierre est second Maître Chauffeur à bord du Croiseur cuirassé "Léon Gambetta".

    I comme Indexation Collaborative

     

    [Communiqué officiel d’après Bulletin des Armées, 19 avr.-3 mai 1915]

    "Le croiseur cuirassé Léon-Gambetta, en croisière à l’entrée du canal d’Otrante, a été torpillé dans la nuit du 26 au 27 avril et a coulé en dix minutes. Tous les officiers (dont le commandant, capitaine de vaisseau André) ont péri à leur poste. 136 hommes de l’équipage, dont 11 sous-officiers, ont été recueillis par des navires envoyés d’urgence à leur secours par les autorités italiennes.

    110 survivants de l’équipage du Léon-Gambetta ont été conduits à Syracuse (Sicile). Les 26 autres sont à Brindisi (côte orientale d’Italie).

    Les corps de l’amiral Sénés et de 52 marins ont été inhumés à Leuca.

    Le Léon-Gambetta était un croiseur cuirassé du programme de 1900 ; il avait été lancé à Brest en 1901. Il faisait partie d’un groupe de trois croiseurs, dont les deux autres, le Victor-Hugo et le Jules-Ferry, formaient avec lui la 2e division légère.

    Son déplacement était de 12600 tonneaux, avec 146 m 50 de longueur, 21 m 40 de largeur et 8 m 20 de tirant d’eau. Son appareil moteur avait une puissance de 28500 chevaux, correspondant à une vitesse de 23 nœuds.

    La protection était assurée par un cuirassement de 170 millimètres d’épaisseur à la flottaison, de 200 millimètres au blockhaus du commandant et de 140 aux positions de l’artillerie.

    L’armement comprenait quatre canons de 194 en tourelles axiales, seize de 164, dont douze en tourelles doubles, et vingt-quatre de 47 ; plus, deux tubes lance-torpilles sous-marins.

    L’effectif réglementaire était de 22 officiers et 714 hommes d’équipage".

     I comme Indexation Collaborative

     

    Le site "amedemosmarins.fr" indique que :

    "Sur les 821 hommes d’équipage :

    • 684 ont péri dont 32 officiers
    • 624 sont portés disparus, et inscrits au registre des décès de la ville de BREST
    • 60 cadavres ont été retrouvés par les marins italiens
    •  137 ont survécu au torpillage"

     

    Jean Pierre BATHANY a péri avec de nombreux camarades, il est dit disparu en mer lors de la perte  du croiseur cuirassé "Léon Gambetta". 

    La précision sur sa disparition indique qu'il ne figure pas parmi les marins inhumés à Leuca en Italie.

     Jean Pierre BATHANY est mort pour la FRANCE le 27 avril 1915.

    Et même si je n'ai pas trouvé de liens avec mes BATHANY, c'est avec une certaine émotion que j'ai procédé à l'indexation de sa fiche en relevant le Défi "1 jour-1 poilu".

      Mes sources :

    http://www.amedenosmarins.fr/le-leon-gambetta-une-tragedie-oubliee.html

    http://14-18-marine-livredor.wifeo.com/leon-gambetta-croiseur-cuirasse.php

     
    **********************
    Je vous invite vous aussi à venir me rejoindre afin de  relever le Défi "1 jour-1 poilu".

    I comme Indexation Collaborative

    Pour en savoir plus, je vous propose ces liens vers l'article de Sophie  et vers Mémoire des Hommes :
     
     

     

    Marielle BATHANY-LE GOFF

     

      


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :