• Mon héros : mon père

    Pour une partie de la famille il était  "Tonton"

    Pour Ronan il était "Papy François"

    Et pour moi, il était  "Papa"

     

    Il aurait eu 85 ans aujourd'hui………..

     

    François LE GOFF est né le 11/05/1929 à Plouëc (22) de Henri LE GOFF et de Marie Augustine LE CAER.

    Il est le quatrième enfant de la famille qui en comptera cinq, mais il est surtout le premier fils et son père espère, peut être,  qu'il prendra sa suite comme agriculteur.

    En attendant, c'est décidé, il va apprendre le métier de bourrelier. Il faudra toujours travailler le cuir pour fabriquer les harnais des chevaux. D'après Henri, son père, qui ne croit pas à l'arrivée de chevaux mécaniques dans les fermes, c'est un métier d'avenir.

     

    A 19 ans, François est donc apprenti bourrelier, et en ce samedi 23 octobre 1948, il a bien envie d'aller au cinéma à Pontrieux (22). Mais n'étant pas payé en apprentissage, il lui faut demander le montant de l'entrée à ses parents.

    Henri, son père, ne peut s'empêcher de lui faire remarquer que "ce n'est pas la peine d'être en apprentissage depuis plusieurs années si on ne peut même pas gagner le prix d'une entrée au cinéma".

     

    La réflexion de son père est un vrai détonateur pour François et il va bien se rendre à Pontrieux .

     Mais pas au cinéma , directement à la gendarmerie ou il demande à s'engager.

    Hélas, il n'a pas la taille requise pour devenir gendarme, il mesure 1 m 62 alors qu'il faudrait 1 m 65.

    L e chef de la Brigade de la Gendarmerie lui propose alors :

    - la marine ? ce sera non….. François ne sait pas nager

    - l'aviation ? c'est non également….. François souffre de vertige

    - il reste alors la coloniale ? ça au moins c'est sur terre,  François va s'engager comme volontaire pour quatre ans.

      

    Le mardi 26 octobre 1948, il est déjà à Nantes et débute sa formation comme soldat de 2ème classe au 8ème Bataillon d'Infanterie Coloniale .

    François LE GOFF

    Grades successifs :

     

    du 23/10/1948 au 30/06/1950 : soldat de 2ème classe

    du 01/07/1950 au 30/09/1953 : soldat de 1ère classe

    du 01/10/1953 au 31/10/1954 : caporal

    du 01/11/1954 au 31/10/1958 : caporal-chef

    Du 01/11/1958 au 23/10/1963 : sergent

     

    Corps successifs :

     

    - 8ème Bataillon d'Infanterie Coloniale (8e BIC)

    - 2ème Bataillon d'Infanterie Coloniale (2/21 RIC-2e BIC)

    - Bataillon Autonome d'Infanterie semi-motorisé (BAISM)

    - 3ème Régiment de tirailleurs Sénégalais (3e RTS) 

    - Centre d'administration et de transit (CAT GITCM)

     

    Mon héros : mon père

    François est au 2ème rang , le deuxième à partir de la droite.

    Papa

      

    Il a exercé comme sous-officier d'armement, sous-officier d'ordinaire  ainsi que comme gérant de Mess.  

     

    Papa

     

    Le 12 mars 1951, il sera blessé  à Nhanh -Hiang en Indochine.

     

    Carte de combattant

     Citations et décorations :

     

    Son livret fait état de trois citations et de plusieurs décorations.

     

     MédaillesPapa

     

     

    - Médaille Coloniale Extrême Orient

    - Médaille commémorative des opérations de sécurité et de Maintien de l'ordre en      Afrique du Nord avec agrafe Algérie - Tunisie

    - Médaille Militaire

    - Médailles des blessés militaires

    - Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieures

    - Médaille commémorative de la campagne d'Indochine

    - Croix du Combattant Volontaire avec barrette "Indochine"

    - Médaille Engagé Volontaire

    - Croix du combattant 

    Mon héros : mon père

     

    Sa 9ème décoration, la Croix du Combattant Volontaire avec barrette "Indochine" lui a été remise à Plouëc du Trieux (22) en 1984 et j'ai eu la chance d'y assister. 

    Mon héros : mon père

     

    Mon héros : mon père

    Mon héros : mon père

     

    Ne pas avoir obtenu le grade de chevalier de l'ordre national du Mérite aura été sa seule déception.....,d'après son dossier  "il ne détenait pas de fait de guerre postérieur à la médaille militaire" pour y prétendre.

    Il nous a quitté le 22 janvier  2008.

    Aujourd'hui 11 mai 2014, il aurait fêté ses 85 ans alors Bon Anniversaire Papa !!!

    Marielle BATHANY-LE GOFF


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :