• Q comme Quartier Maritime

    Je suis devant mon clavier depuis une heure, et toujours aucune idée pour la lettre Q.

    Je viens de passer en revue les prénoms et les noms des personnes figurant dans mon répertoire Hérédis. Rien, ni personne ne m'inspire.

    Il est 18 h, j'attends avec impatience le visiteur qui doit m'apporter de l'aide.

    Habituellement, ils arrivent plus tôt.

    J'espère qu'il ne lui est rien arrivé de grave. Oh ! je commence à délirer, il ne peut rien arriver à un esprit...enfin je crois...

     " Et tu crois bien Marielle ! Je suis là, j'ai juste un peu de retard. Pour tout te dire j'étais au musée de la Marine. J'y ai retrouvé un ami, puis un autre et encore un autre et de fil en aiguille, je n'ai pas vu le temps passer. Résultat, je suis en retard. Mais je suis là maintenant, totalement à ta disposition.Que désires-tu savoir ?

    - Et bien....déjà connaître ton identité.... et entendre ton histoire. Cela devrait me révéler où se cache la lettre Q.      

    -A tes ordres chère petite nièce ! Je m’appelle Pierre Marie LE BOLLOC'H, je suis né le 26 mars 1867 à Ploëzal (22). 

    Je suis le quatrième enfant de Jean Marie LE BOLLOC'H et de Marie Louise MALTOZEC. Mes parents se sont mariés le 1er octobre 1860 à Ploëzal (22).

    Six autres enfants naîtront de leur union :

    • Marie Perrine en 1861 qui épousera Jean Pierre PRIGENT
    • Marie Yvonne en 1864
    • Pierre en 1866, il décéda six jours après sa naissance
    • Marie en 1869 qui épousera François Marie LE GOFF
    • Marie Philomène en 1872, elle mourra en 1883 à 11 ans 
    • Maria en 1882, elle décéda en 1886 à 4 ans   

    Mon père est journalier et ma mère, filandière.

    Moi, je rêvais d'un bel horizon bleu donc j'ai décidé d'être marin.

    Que tu sois marin civil ou militaire, tu dois être recensé et inscrit dans le syndicat de ton domicile. Ce syndicat fait partie d'un quartier, c'est le quartier maritime.

    Moi, lorsque j'ai pris la décision de devenir marin, j'habitais chez mes parents à Ploëzal (22).

    Cette commune dépendait du quartier maritime de Paimpol (22). Ce quartier regroupait quatre syndicats, L'Ile de Bréhat (22), Paimpol (22), Pontrieux (22) et Plouézec (22).  

    Je suis donc inscrit maritime au quartier de Paimpol (22) sous le n° 8402.

    Le 15 juin 1887, j'arrive à la division de Brest comme matelot de 3ème classe.

    Le 12 septembre 1888, je suis nommé "gabier breveté"de 2ème classe. Je suis spécialisé dans tout ce qui est manœuvre du navire. Je suis chargé du soin de la mâture, du gréement, des embarcations et des ancres.     

    Le 23 décembre 1890, je suis envoyé en congé renouvelable comme inscrit maritime réunissant plus de 42 mois de services à l'Etat. Je quitte Brest (29) et je rentre chez mes parents à Ploëzal (22).  

     Le 26 juillet 1891, j'épouse Anne Yvonne LE CARVENNEC à Pleudaniel (22). Nous aurons au moins deux enfants, Marie et Jean François Marie.

    J'ai abandonné ma vie de marin, je travaille comme journalier et tente de faire en sorte que ma famille ne manque de rien.

    Comme je n'ai pas navigué depuis plus de trois ans, le 1er avril 1898, je suis rayé des matricules de l'Inscription maritime pour être versé dans l'armée de terre.

    Le 16 juin 1898, la Commission spéciale du Régiment d'Infanterie de Guingamp me réforme pour "Asthme et emphysème pulmonaire ichtyose".

    Je n'ai plus que neuf ans à vivre.

    Je quitte ce monde le 11 avril 1907 à Ploëzal (22), j'ai tout juste 40 ans."

     

    Nous restons quelques instants silencieux, puis en me jetant un clin d’œil, Pierre me lance :

    "Elle te va la lettre Q de Quartier ?

    Ça valait le coup de m'attendre un peu non ?

    -Oh que oui ! je crois que je viens enfin de comprendre ces histoires d'inscription maritime, j'ai beaucoup de marin dans la famille, donc beaucoup de recherches à faire et je pense savoir où chercher maintenant . C'est grâce à toi Pierre Marie. Merci d'avoir apporté cette lettre sur un plateau !"  

    Et c'est avec le sentiment du devoir accompli et un sourire jusqu'aux oreilles que mon visiteur est reparti.

    pierre

    (extrait Registre Militaire Pierre Marie LE BOLLOCH 1867-1907) 

     

    *****************

    Pierre Marie LE BOLLOC'H est le fils de Jean Marie LE BOLLOC'H et de Marie Louise MALTOZEC, sosa 78 et 79 de Ronan. (branche paternelle)

     Il est le frère de Marie Perrine LE BOLLOC'H, sosa 39 de Ronan 

    Marielle BATHANY-LE GOFF

    pour me contacter : marielle.le-goff@wanadoo.fr

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :