• RDV Ancestral avec Françoise LE TORILLEC de Telgruc

    21 octobre, jour de Rendez-vous Ancestral et je n'ai rien préparé.

    Il est 17 h 28, d'ici minuit j'ai le temps de publier...faut juste que je remette la main sur la carte téléphonique que m'a laissée Ralg pour voyager à travers les époques. 

    Donc objectif 1 : retrouver la carte , c'est fait !

    Objectif 2 : choisir celui ou celle que je vais approcher ou alors......... laisser faire et voir....

    Ben... j'ai laissé faire et je vois que je me retrouve en pleine campagne. Au loin, je distingue des bâtiments. Certainement une ferme. 

    Il fait beau, c'est l'été.

    Des blés dorés dansent sous les rayons du soleil. Une brise marine les agite, semblant les prévenir d'un danger imminent. Et en effet, un joyeux groupe de faucheurs est déjà à l'ouvrage. Comme chaque année au mois d’août, les blés vont être fauchés.

    Je remarque, dissimulée par le tronc d'un majestueux noyer, une petite silhouette.

    Je suis irrésistiblement attirée par elle. Je découvre une très jeune fille, d'à peine 15 ans. Sa coiffe immaculée laisse échapper d'adorables mèches brunes. Un joli tablier brodé de fleurs égaye sa robe sombre et met en valeur une jolie taille de guêpe.

    La demoiselle est occupée. Elle ne s'est pas encore aperçue de ma présence. Elle observe le groupe de faucheurs. Visiblement un seul l'intéresse, d'ailleurs elle le dévore des yeux.

    Cette petite demoiselle est amoureuse.....et cela se voit...... comme le nez au milieu de la figure....

    Je viens de découvrir le secret de Françoise LE TORILLEC. 

    L'objet de son attention a au moins 20 ans, et vient, afin d’être plus à l'aise pour travailler, d’ôter sa chemise, dévoilant ainsi un torse musclé à la perfection. 

    Ses voisines de travail, occupées à lier les gerbes de blés, n'en perdent pas une miette.

    Ainsi que la petite Françoise, comme moi d'ailleurs !  

    " Pas mal du tout le garçon, certaines en feraient bien leur quatre-heures !" Surprise par ma réflexion, Françoise vient de s'apercevoir de ma présence.

    - Je ne vois pas de quoi vous parlez Madame !

    - Tu en es certaine ? Tu me sembles admirer toi aussi ce jeune homme torse nu, il s'agit bien de Pierre MARCHADOUR non ? 

    - Je ne savais pas qu'il connaissait une parisienne car vu votre habillement vous devez être de la capitale .

    -Tu es très observatrice. Moi aussi d'ailleurs, car j'ai bien compris que tu étais amoureuse de lui et je pense qu'il ne s'en doute pas .

    - Je ne l’intéresse pas, pour lui je ne suis que la fille du patron. Il me voit juste comme une sorte de petite soeur. En plus, il y a toutes les autres qui sont de son âge et qui lui tournent autour. Je les déteste toutes. Je n'ai qu'une seule peur c'est qu'il en demande une en mariage, je crois que j'en mourrais. 

    Sur ces derniers mots, Françoise fond en larmes et se précipite dans mes bras. C'est comme si elle avait senti le lien qui existe entre nous.

    - Je suis désolée. Je n'ai personne à qui me confier. Maman est morte depuis bientôt quatre ans. Elle me manque tant ! Mes amies sont incapables de garder un secret et je n'ose pas en parler à mon père. Pierre est un enfant abandonné qui a été placé chez nous. Je suis si malheureuse.....

    - Françoise, je vais moi aussi te confier un secret. La petite me dévisage, étonnée que je connaisse son prénom. Un jour, tu seras la grand-mère d'une enfant qui deviendra à son tour ma grand-mère. Dans nos veines coule le même sang. Je suis de ta famille, ta famille dans le futur. J'ai la possibilité de voyager à travers le temps.

    - Tu es une sorcière ?

    - Non pas une vraie sorcière, mais j'en connais une, très gentille,  une Lulu sorcière qui en réalité s'appelle Gloria ! 

    - Lulu Sorcière c'est un joli nom ! Je viens enfin d'arracher un sourire à ma petite Françoise, Merci Gloria ! 

    - Je ne suis pas une vraie sorcière mais je peux te révéler ton avenir. Si un jour tu deviens une grand-mère, tu te doutes qu'il y a forcément un grand-père dans le décor. Regarde, le grand-père en devenir est occupé à faire le beau devant ses admiratrices et accessoirement à faucher les blés. Et oui tu as compris Françoise, c'est bien toi qu'il demandera en mariage et toi seule. Mais tu dois être patiente, cela ne se produira que dans 10 ans. Je peux même t'annoncer que vous aurez 8 enfants.

    Françoise boit mes paroles. Elle me croit. Elle est heureuse, si heureuse... 

    RDV Ancestral avec Françoise LE TORILLEC de Telgruc

     

    Françoise est née à Penaguer en Telgruc le 23 novembre 1810 d'Yves LE TORILLEC et de Clémence LE BARON.     

    Ses parents sont cultivateurs.  

    Elle est l'aînée de deux soeurs et d'un frère.

    En 1821, en l'espace de deux mois, Françoise a la douleur de perdre sa mère et son petit frère . Elle a tout juste 11 ans.

    Elle épouse Pierre Batilde MARCHADOUR à Telgruc le 23 février 1835.

    Ils auront ensemble huit enfants , quatre garçons et quatre filles. Hélas certains mourront avant d'atteindre l'âge adulte.

     Le 26 septembre 1848, Françoise va perdre son Pierre après seulement 13 ans de mariage.

    Dix ans plus tard, le 13 novembre 1859, pour toujours et à jamais, elle rejoindra son grand amour.

    Elle avait seulement 48 ans.

     RDV Ancestral avec Françoise LE TORILLEC de Telgruc

    Bien entendu, je ne lui ai pas tout dit.....

    Elle a compris que nous devions maintenant nous quitter pour toujours. 

    - Ton prénom, dis moi ton prénom avant de t'en aller ...

    - Marielle.... ma grand-mère s’appelait Barbe, Barbe Marie MARCHADOUR

    - Au revoir Marielle, merci d’être venue, si tu n'es pas une sorcière, tu dois en être proche !   

    Je la regarde s'éloigner, se diriger vers le groupe de faucheurs, se planter devant son futur mari et l'interpeller avec assurance :

    - Toi dans 10 ans tu m'épouses, c'est comme cela et pas autrement !

    - Attention petite fille, je peux te prendre au mot lui répond Pierre

    -J'y compte bien !

    Le reste de l'assistance est scotchée, le temps s'est comme arrêté.

    Françoise tourne les talons, me lance un clin d’œil et regagne la ferme familiale.

    Un sacré caractère cette Françoise ! et qui sait ce qu'elle veut............comme moi quoi !  

     

     *************

    Françoise LE TORILLEC est le sosa 61 de Ronan.

    Barbe Marie MARCHADOUR est le sosa 15 de Ronan

      

    Marielle BATHANY-LE GOFF


  • Commentaires

    1
    Samedi 21 Octobre à 22:53
    Briqueloup

    Voilà une rencontre rondement menée et une jeune fille tout à fait réconfortée. Un #RDVAncestral bien efficace.

    2
    Dimanche 22 Octobre à 15:10

    Nom d'un balai me voilà embarquée dans un rendez-vous ancestral ;) Merci pour cette attention très touchante. Puisque je suis sur place, j'ajouterai pour rassurer la p'tite Françoise (et son Pierre) qu'elle va  bien accoucher et peut-être même sans trop de douleur, comme savent parfois le faire les grandes multipares, et foi de sorcière, j'en connais un rayon ! J'ai eu six lardons ! 

    Bises 

    Lulu Sorcière

    3
    Dimanche 22 Octobre à 15:23

    Bonjour. J'ai cette bonne Françoise dans mes données, elle est descendante de LE TORILLEC Magloire et LE BOUSSARD Geneviève avant 1712 puis LE TORILLEC Yves, marié à BATANY Marie le 18/11/1733 à Telgruc. Etc... Mon arbre recense les LE BOUSSARD de la région, ma grand mère paternelle étant née LE BOUSSARD

     

    Bien à vous

     

    jean Pierre Delabarre

    4
    Mardi 24 Octobre à 23:34
    Ah les Marielle ont du caractère, oui! J'en ai eu une à la maison.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :